Epopée Littéraire
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Père Goriot, Honoré de Balzac

Aller en bas 
AuteurMessage
Maxime

avatar

Masculin Nombre de messages : 4383
Passion : Littérature
Coup De Coeur Livresques : Il existe bon nombre de belles histoires.
Préférences Littéraires : Un peu de tout, du moment que je lise.
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Le Père Goriot, Honoré de Balzac   Mer 6 Mai - 15:38



LE PERE GORIOT
Honoré de Balzac

Paris, automne 1819. Dans une pension miteuse de la rue Neuve-Sainte Geneviève, la maison Vauquer (du nom de sa tenancière), se côtoient des pensionnaires et des habitués du quartier qui ne viennent y prendre que le dîner . Ils ont pour nom Mlle Michonneau, Victorine Taillefer, Madame Couture, Monsieur Poiret, Bianchon, Vautrin, Eugène de Rastignac et le père Goriot. Quelques personnages émergent de ce groupe de pensionnaires falots : Vautrin, mystérieux pensionnaire d'une quarantaine d'années qui se fait passer pour un ancien commerçant; Eugène de Rastignac, fils d'une famille noble et désargentée de Charente venu faire son droit à Paris.
Je dois signaler que j'avais acheté ce livre sans réfléchir. Et mon avis est partagé. J'ai beaucoup aimé l'histoire, la description de cette maison qui regroupe en quelque sorte la pauvreté de la ville, des personnages issus de différents milieux et de toutes les professions. Tout d'abord, c'est cette modernité surprenante qui m'a plue. Ce livre a été écrit il y a plusieurs siècles, à des époques où la peine de mort existait, où Paris n'était qu'un vaste "égoût sans fond où les phoques les plus infirmes se..." (désolé, je n'ai pas pu m'empêcher !) et pourtant, la Comédie Humaine semble contemporaine.
Les personnages ont tous leurs caractéristiques qui leurs sont propres, et, ce qui était prévu comme étant une petite nouvelle regroupant la vie du Père Goriot (imaginé entièremment par Honoré de Balzac), est devenue une oeuvre qui a traversée les siècles et à importée l'ennui dans les salles de classe. Pour ma part, je ne suis pas d'accord. Ou pas totalement, disons. certes, le Père Goriot est difficile à lire, car les 20 premières pages de descriptions ne passionnent pas forcément. Mais c'est ce que j'ai le plus aimé dans ce livre ! Outre les personnages totalement différents (et qui regroupent évidemment toutes les facettes de personnages de cette époque, c'est à dire joie, humour, solitude ; et les vices de la société, tels que l'ivresse, le meurtre, et l'égoïsme), les long monologues des personnages sont à ravir ! Cétait pour moi un pur bonheur que de rentrer dans des explications de plusieurs pages, divulguées par un personnage précisément (le plus apte sur le sujet, évidemment Smile) !
Seulement, le l'histoire s'étend sur 300 pages, et commence à lasser le lecteur... Mais je dois dire que les 100 dernières pages sont uniques et ne peuvent être exclues du livre et de ce commentaire : les situations s'enchaînent, et tout ce qui devait découler logiquement du contexte et des attitudes découle à ce moment précis et ce jusqu'à la dernière page. On se rend alors compte que l'oeuvre ne pouvait être réduite, car tout n'est qu'un vaste enchaînement qui convainc le lecteur du génie de l'auteur.
J'ai beaucoup apprécié le livre à partir de la découverte du visage caché d'un des pensionnaires, jusqu'au dénouement et donc...
Spoiler:
 
Ce livre est certe long, mais à lire absolument. Par contre, Balzac ne ménage pas son lecteur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epopee-litteraire.exprimetoi.net
Paige

avatar

Féminin Nombre de messages : 142
Age : 27
Passion : Lecture, rêver, sourire...
Coup De Coeur Livresques : Je risque d'en oublier!
Préférences Littéraires : Tout!
Date d'inscription : 30/04/2009

MessageSujet: Re: Le Père Goriot, Honoré de Balzac   Mer 6 Mai - 19:02

Vade Retro Satanas!!!

J'ai enduré ce livre en seconde, car on devait le lire... Quelle horreur. Descriptions lassantes, jusqu'au brin d'herbe près... Ne laisse aucune place à l'imagination. Balzac se veut témoin de son époque par le biais de la comédie humaine, j'en déduis que cette époque était très ennuyeuse! Je dis la comédie humaine, car le style de Balzac est le même à travers ses livres qui compose son oeuvre : descriptions étouffantes...

Je parle que des descriptions, puisque l'histoire passe à travers celles-ci. En effet, la description de la pension Vauquer décrit en même temps la propriétaire : le laissé allé du lieu donne l'esprit dans lequel est cette femme.

Bref, je ne comprends pas pourquoi ce livre est décrit comme chef d'oeuvre de la littérature française. Balzac a crée son monde : la comédie humaine, et ne permet en aucun cas au lecteur d'entrer dans ce monde... on reste spectateur sans pouvoir se rapprocher des personnages, sans pouvoir imaginer quoique ce soit... Le lecteur se trouve démuni face à ces œuvres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Heu...
nanet

avatar

Féminin Nombre de messages : 829
Age : 48
Passion : Lecture et écriture...
Coup De Coeur Livresques : Harry et Frodon ^^
Préférences Littéraires : Fantasy et héroïc-fantasy
Date d'inscription : 26/04/2009

MessageSujet: Re: Le Père Goriot, Honoré de Balzac   Mer 6 Mai - 19:32

Hum, Balzac est un vrai artiste (était) il a su trouver pour chaque personnage (et il y en a dans sa comédie) un caractére précis, répondant à des besoins particuliers. Que j'aime cette littérature...

Alors, bien sûr les longuuuuuuuuuuues descriptions peuvent sembler lourdes et inutiles. Mais elles regorgent de petites informations, de détails amusant...

Sans oublier que les personnages principaux sont présent dans plusieurs livres, en tant que perso secondaire. Et ça, c'est très fort !

Le père Goriot n'est pas mon livre préféré de cet auteur, j'ai préféré le Lys dans la vallée (que voulez-vous je suis une éternelle romantique)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesmotsdenanet.blogspot.com/
Maxime

avatar

Masculin Nombre de messages : 4383
Passion : Littérature
Coup De Coeur Livresques : Il existe bon nombre de belles histoires.
Préférences Littéraires : Un peu de tout, du moment que je lise.
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Le Père Goriot, Honoré de Balzac   Mer 6 Mai - 20:58

Paige, tu te contredis légèrement dans ton post. tu prétends que Balzac ne laisse aucune place à l'imagination, et qu'"au travers des descriptions de la maison Vauquier, il décrit en même temps la propriétaire : [...] cela donne l'esprit dans lequel est cette femme."
Je pense que justement à travers ces descriptions parfois très longues (mais nécessaires, je soutiens), on perçoit mieux le monde dans lequel vivent les personnes. Par exemple, on entre dans l'univers de la haute bourgeoisie, de l'entretien des femmes par leur dote, de la volonté des pères de munir au mieux leurs enfants d'un argent indispensable dans ce milieu, la modernisation de Paris, etc.
Mais j'ai quand même eu beaucoup de mal à rentrer dans Le Père Goriot (si je puis m'exprimer ainsi !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epopee-litteraire.exprimetoi.net
Elora

avatar

Féminin Nombre de messages : 1039
Age : 28
Passion : Lecture, Equitation
Coup De Coeur Livresques : Océan Mer - Alessandro Baricco
Préférences Littéraires : Histoires de vie...
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: Le Père Goriot, Honoré de Balzac   Mer 6 Mai - 21:57

Paige a écrit:
Vade Retro Satanas!!!

J'ai enduré ce livre en seconde, car on devait le lire... Quelle horreur. Descriptions lassantes, jusqu'au brin d'herbe près... Ne laisse aucune place à l'imagination. Balzac se veut témoin de son époque par le biais de la comédie humaine, j'en déduis que cette époque était très ennuyeuse! Je dis la comédie humaine, car le style de Balzac est le même à travers ses livres qui compose son oeuvre : descriptions étouffantes...

Je parle que des descriptions, puisque l'histoire passe à travers celles-ci. En effet, la description de la pension Vauquer décrit en même temps la propriétaire : le laissé allé du lieu donne l'esprit dans lequel est cette femme.

Bref, je ne comprends pas pourquoi ce livre est décrit comme chef d'oeuvre de la littérature française. Balzac a crée son monde : la comédie humaine, et ne permet en aucun cas au lecteur d'entrer dans ce monde... on reste spectateur sans pouvoir se rapprocher des personnages, sans pouvoir imaginer quoique ce soit... Le lecteur se trouve démuni face à ces œuvres...

Je suis d'accord avec le début de ton post. Sache que je compatis car j'ai, moi aussi, du le lire en seconde.....Et quelle souffrance.
Je pense qu'il est passé dans les "classiques" car il représente à la perfection le style littéraire de son siècle....mais il est aussi vrai qu'on peut quand même se poser la question...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mes-lectures.cowblog.fr
Paige

avatar

Féminin Nombre de messages : 142
Age : 27
Passion : Lecture, rêver, sourire...
Coup De Coeur Livresques : Je risque d'en oublier!
Préférences Littéraires : Tout!
Date d'inscription : 30/04/2009

MessageSujet: Re: Le Père Goriot, Honoré de Balzac   Mer 6 Mai - 22:03

Maxime a écrit:
Paige, tu te contredis légèrement dans ton post. tu prétends que Balzac ne laisse aucune place à l'imagination, et qu'"au travers des descriptions de la maison Vauquier, il décrit en même temps la propriétaire : [...] cela donne l'esprit dans lequel est cette femme."

Ben... on sait tout sur elle, jusqu'à son esprit, sa description : quelle place il y a à l'imagination ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Heu...
Maxime

avatar

Masculin Nombre de messages : 4383
Passion : Littérature
Coup De Coeur Livresques : Il existe bon nombre de belles histoires.
Préférences Littéraires : Un peu de tout, du moment que je lise.
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Le Père Goriot, Honoré de Balzac   Mer 6 Mai - 22:06

On peut imaginer maintes et maintes choses sur ce personnage... ses idées sur les milieux sociaux pauvres, puisqu'elle déteste (un mépris dû aux commérages) Le Père Goriot. Ce n'est qu'un exemple.
Mais tu viens de me piéger à ma propre argumentation. Et je conçois donc maintenant parfaitement qu'il ne laisse pas toujours de place à l'imagination par ces longues descriptions. Merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epopee-litteraire.exprimetoi.net
Elora

avatar

Féminin Nombre de messages : 1039
Age : 28
Passion : Lecture, Equitation
Coup De Coeur Livresques : Océan Mer - Alessandro Baricco
Préférences Littéraires : Histoires de vie...
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: Le Père Goriot, Honoré de Balzac   Mer 17 Juin - 17:17

Maxime a écrit:
On peut imaginer maintes et maintes choses sur ce personnage... ses idées sur les milieux sociaux pauvres, puisqu'elle déteste (un mépris dû aux commérages) Le Père Goriot. Ce n'est qu'un exemple.

En tout cas, moi, je ne me souviens pas que Balzac ne m'ai titillé l'imagination à un moment de ce roman.
Cependant, les esprits les plus "exercés" (hum, je n'arrive pas tout à fair à dire ce que je voudrais) peuvent toujours s'y amuser !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mes-lectures.cowblog.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Père Goriot, Honoré de Balzac   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Père Goriot, Honoré de Balzac
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Père Goriot, Honoré de Balzac.
» LE PERE GORIOT de Honoré de Balzac
» Ursule Mirouët - Honoré de Balzac
» Honoré de Balzac
» EUGENIE GRANDET de Honoré de Balzac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Epopée Littéraire :: ~ Romans Classiques-
Sauter vers: