Epopée Littéraire
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Confession (TP)

Aller en bas 
AuteurMessage
Magali

avatar

Féminin Nombre de messages : 2506
Age : 25
Passion : Ressentir
Coup De Coeur Livresques : La mante au fil des jours - Christine renard + J'irai cracher sur vos tombes - Boris Vian + Le Rêve - Emile Zola + L'insoutenable legereté de l'être - Milan Kundera
Préférences Littéraires : Boris Vian, Emile Zola, Jean-christophe Grangé, Milan Kundera.
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Confession (TP)   Sam 21 Mar - 16:31

Confession (Titre Provisoire)

~> Nouvelle entamée il y a plusieurs années, délaissée jusqu'à maintenant, fin prête dans quelques semaines seulement.


Chapitre 2 bientôt sur E-L !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://val-mybae.skyrock.com
Magali

avatar

Féminin Nombre de messages : 2506
Age : 25
Passion : Ressentir
Coup De Coeur Livresques : La mante au fil des jours - Christine renard + J'irai cracher sur vos tombes - Boris Vian + Le Rêve - Emile Zola + L'insoutenable legereté de l'être - Milan Kundera
Préférences Littéraires : Boris Vian, Emile Zola, Jean-christophe Grangé, Milan Kundera.
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Confession (TP)   Mer 25 Mar - 14:22

Confession, Chapitre 3


« J’ai décidé de rentrer chez moi. Je voulais oublier cet événement si inquiétant. Me dire que tout ça n’était qu’un cauchemar. J’avais peur, j’étais terrifiée. Pas parce que je venais d’égorger un homme, mais parce que je ne me sentais pas coupable. Quelque chose au fond de moi était ravi.

Sur le chemin, je me suis rendue compte que je n’avais pas de chez moi. Je n’avais nulle part où aller. Alors je suis allée à un café. J’ai commandé un whisky. En buvant, j’ai commencé à réfléchir posément, avec raison et conscience. J’étais théoriquement une sorte de vampire. Sauf que j’avais soif, j’avais faim, et j’éprouvai encore des sentiments humains. J’avais lu pleins d’histoires à ce sujet. Normalement, je ne devais pas pouvoir me balader sous le soleil, et je n’aurais du devenir ainsi uniquement sous l’influence d’une morsure causée par un autre vampire. J’ai réalisé que le fait d’avoir tué David en l’égorgeant avec mes dents n’avait sans doute rien à voir avec le vampirisme.

Il y avait un homme qui me regardait, dans le coin de la pièce. Je ne pouvais pas voir son visage. J’ai demandé au barman qui était ce type :

« Je sais pas, c’est un habitué, il vient tous les jours, on dirait qu’il a rien d’autre à faire que boire du scotch » me répondit-il.

« Vous ne vous êtes jamais demandé qui il était ?

- Nan, moi du moment qu’il laisse des billets. »

Je suis sortie. Le gars s’était levé, sans me retourner je savais qu’il était derrière moi. Que me voulait-il ? Qui était-il ? J’étais à demie rassurée de savoir que je pouvais encore parler aux gens, et qu’ils pouvaient me voir. Mais je n’avais pas envisagé un retour sur les principes fondamentaux des relations humaines par une filature si peu cachée. Je décidai donc de l’attendre, peut-être avait-t-il quelque chose à me dire… Je me suis assise sur un banc, tranquillement. Il approchait. Je commençais à distinguer son visage. Il était grand, brun, il avait les yeux noirs, une cigarette à la bouche. Il s’approchait. Il était de plus en plus près.

Une fois à ma hauteur, il ne dit rien, il s’est juste assis à côté de moi, sans me regarder. Le soleil venait sur son visage avec une sublime beauté. Il portait un jean, et sans doute une chemise sous son gilet de cuir. Je le trouvais réellement beau. Je l’observai encore, il avait le visage très pâle. Ses yeux, que je croyais noirs, étaient d’un bleu abyssal, ce qui ajoutait à son visage une touche pathétique. Comme s’il n’avait jamais été heureux dans la vie. Son regard, tourné vers le soleil qui se cachait peu à peu derrière un building, donnait envie de s’y plonger. J’ai failli rire : il était la caricature du vampire par excellence. Il avait aussi un truc sur le cou, je ne voyais pas ce que c’était ; on aurait dit un tatouage… A force de le regarder comme je le faisais, je sentis quelque chose, au plus profond de moi. C’était tellement différent de tout ce que j’avais connu jusque là. Ce n’était pas de la joie, pas de la tristesse. Pas de la pitié, pas de l’envie. Ce n’était pas du remords, ce n’était pas une impression de puissance, encore moins une bouffée de chaleur. C’était autre chose. Je me surpris à vouloir m’allonger sur ses genoux. J’en mourrais littéralement d’envie. Que se passait-il ?

Comme pour mettre un terme à la torture que sa présence m’infligeait, j’ai entendu un murmure. C’était la voix, toujours. Je ne comprenais pas ce qu’elle me disait même avec la plus grande concentration, mais c’était en rapport avec cet homme. Soudain ça m’est apparu comme une évidence : je devais faire équipe avec lui. Mais dans quel but ? Pendant que je réflechissais, il se mit à me parler, je n’ai pas entendu le début de sa phrase. Apparemment, il avait lui aussi entendu la voix.

« …pelle Raphaël Ostrovski, je crois qu’on doit être ensemble » me disait-il.

Il était maintenant penché, regardant le sol, les coudes sur les genoux. Je l’avais pris pour quelqu’un de timide, je voyais quelqu’un de torturé. Il avait l’air d’un junkie. Mais sa façon de parler était si intense, si … Profonde. Sa voix semblait venir du fond des âges, et il me regardait à présent comme si j’étais la seule chose à regarder au monde. Il me dévisageait presque. Je me demandai ce qui avait pu le conduire sur une telle route.

Je ne savais pas quoi dire, les mots ne sortaient pas de ma bouche. Bon sang, ce type me mettait dans tous mes états. Je cherchais désespérément quelque chose à dire, mais j’étais tellement stressée de ne pas arriver à parler correctement que j’ai préféré me taire.

Je ne sais pas ce qu’il a fait pour me remettre en ordre, mais quelques minutes plus tard, nous étions en route pour son appart. Nous avons dû marcher une dizaine de minutes dans la ville. Au début j’ai cru qu’il me tournait en bourrique. Mais une fois que j’ai vu son appart, j’ai changé tout de suite d’opinion. Ca avait l’air confortable. Il était situé au 8ème palier d’un immeuble de 20 étages. Il s’agissait d’un T3 : une salle à vivre avec un canapé, un lit, une télé et divers éléments de décorations et autres appareils électroniques ; une petite cuisine ; une salle de bain. Il n’y avait pas de papier peint, à la place il y avait des briques rouges. Ca donnait un loft sympa.

Durant notre marche dans la ville, j’ai pu faire connaissance avec Raphaël. Il a eu comme moi un passé tumultueux : son père est mort d’un cancer et sa mère a eu un accident, il avait 21ans. Après ça, sa petite amie l’a trompé. Il ne s’en est jamais remis et a plongé dans l’alcool. Il est devenu violent et incontrôlable, il a même tué sous l’effet de l’alcool ; lui aussi a failli passer sous la chaise électrique, mais sa dernière prière a suffit pour lui éviter la mort.

Nous nous ressemblions beaucoup lui et moi. Moi aussi j’avais perdu mes parents, mais les miens n’étaient pas morts. Simplement rayés de mon monde. Mais ce n’est pas pour ça que j’ai tué. C’est la colère qui m’a poussé à le faire.

J’avais faim. J’en étais la première surprise. J’étais morte, et j’avais faim. Je pris un couteau dans la cuisine, Raphaël s’était allongé sur le lit et il me paraissait endormi. Pouvait-on dormir tout en étant mort ? Je m’entaillai le doigt avec le couteau et 2 secondes plus tard, la plaie s’était refermée. Je réalisais avec horreur que j’aurais beau ne pas manger, je ne mourrais pas, que j’aurais beau me transpercer la peau et crier de douleur, je ne mourrais pas. Ce fut une nouvelle qui m’effondra. J’étais morte mais je pouvais encore souffrir, et pire encore, je ne pouvais succomber.

Je pris le téléphone de Raphaël et je commandai 2 grosses pizzas.

Le livreur arriva une demi-heure plus tard. Il était 1h de l’après midi. J’ai réveillé Raphaël et nous avons mangé ensemble. Nous avons regardé les informations à la télé. Ils ont parlé de la disparition du Docteur. Raphaël m’a regardé. Il avait compris en un éclair. Il n’était pas bête.

Alors, à ce moment là, la voix s’est fait entendre :

« Jacques Juillac »

Nous nous sommes regardés, Raphaël et moi. Il s’est levé et s’est dirigé vers son armoire, il a pris un ensemble en cuir et des flingues et est allé à la salle de bain. Je ne pus retenir un rire. Il était pudique.

Après qu’il se soit changé, nous sommes sortis dehors et nous nous sommes dirigés vers la villa de Juillac. C’était un rappeur du coin, il avait du succès. Il a d’ailleurs gagné une somme colossale d’argent. Mais malheureusement, il s’est enfoncé dans un trafic de drogue et a eu une forte amende. Ca a ruiné sa réputation.

Jacques Juillac habitait une superbe villa de plusieurs hectares, à l’extérieur de la ville. Raphaël s’était trouvé une superbe moto, j’étais un peu jalouse. Nous sommes finalement arrivés devant la villa. La maison était plutôt reculée. Il fallait d’abord traverser une partie des jardins avant de l’atteindre.

Nous avons d’abord caché les motos dans un buisson en face de la villa et nous sommes allés devant le portail. C’était un grand portail en fer forgé à l’ancienne. De là, on pouvait voir une partie des jardins et l’entrée de la maison. Nous avons observé les gardes pendant longtemps pour être sûrs de notre coup. Il y en avait un devant la maison, un devant le portail (il ne nous avait pas vu) et sans doute deux autres derrière la maison. Raphaël m’a fait la courte échelle pour que je puisse monter sur le muret. J’ai senti ma peau trembler à chaque fois qu’il me touchait. Je l’ai ensuite aidé à monter à son tour. Nous avons sauté dans le jardin, le soleil était caché par un gros nuage, nous n’avions pas d’ombres, c’était pratique.

Une fois à l’intérieur, nous avons longé le mur jusqu’à un petit bosquet. Il fallait s’occuper des deux premiers gardes en même temps. Raphaël a choisi celui près de l’entrée de la villa. J’ai pu neutraliser facilement le mien, et Raphaël en a fait tout autant. Nous avons vite caché les corps avant que quelqu’un n’arrive. De la terrasse, j’ai sauté sur le balcon. En vertu de mon enfance de cavalcades et d’escalades, j’étais très souple. Je me suis faufilée sur le toit à l’aide de Raphaël et lui il est allé chercher une échelle, j’espérais seulement qu’il ne se fasse pas prendre.

Il m’a très vite rejoint et nous sommes entrés par une porte coulissante. Il n’y avait personne dans la maison. Le boss avait dû sortir. Nous avons trouvé sa chambre sans problème. C’était d’un goût déplorable. Juillac affichait un luxe ostentatoire, et il se prenait limite pour un empereur : le lit à baldaquin était rouge et doré, les meubles aussi, les tableaux ne représentaient que des combats du moyen âge. Je me suis demandée dans quel monde les rappeurs pouvaient vivre.

Nous avons tout simplement décidé de l’attendre. Je me demandais sérieusement si lui aussi savait qu’on l’attendait. Raphaël me parla un peu plus de lui. Il avait été sauvé la semaine précédente, et avait déjà tué deux personnes. Moi, je réalisai que je n’étais chasseur que depuis le matin et j’avais déjà assassiné une personne…Si ce coup là réussissait, j’aurais tué deux personnes…

« Il arrive, cache toi, me dit Raphaël.

- Il est seul ?

- Je ne crois pas. Il est avec une fille. Faudra la faire partir.

- Je m’en occupe. Je vais descendre dans le salon, je suppose que c’est là qu’il va la faire entrer en premier, ils vont discuter, et ils vont monter ici ensuite. Raphaël, tu vas l’attendre ici, je vais me débrouiller pour le faire monter seul.

- D’accord. Mais fais gaffe à toi quand même.

- T’en fais pas », lui dis-je avec un sourire.

Je laissai Raphaël dans la chambre et une fois dans le couloir, j’entendis des voix en bas. Une grosse voix d’homme et une petite voix timide qui ne se faisait pas beaucoup entendre. Je descendis tout doucement. Je débouchai sur un bar, il y avait le salon à ma gauche, avec les deux tourtereaux.

Ils étaient en train de discuter et chacun semblait absorbé par les paroles de l’autre. Surtout la fille. Quel âge avait-elle ? 15, 16 ans ? J’ai failli me révolter, lui dire de partir, d’aller faire des études plutôt que passer son temps avec un homme ayant trois fois son âge, qui la laisserait tomber dès qu’il se serait ennuyé d’elle. Mais je me taisais, de toute façon, il allait crever. Ses activités pédophiles allaient cesser aussi sec. Je me demandais bien comment j’allais faire pour l’attirer sans éveiller le soupçon de l’enfant. Je ne voulais pas la traumatiser. J’avais une petite idée des conséquences que ça pouvait avoir sur elle et son avenir... J’ai eu une idée. Je suis remontée et j’ai vu dans le couloir un vase de porcelaine : idéal. Je l’ai pris et je l’ai lancé sur le sol, suffisamment fort pour que les amoureux en bas l’entendent, mais pas trop fort pour que les gardes n’entendent rien. Ca a fonctionné à merveille. Aussitôt que le Boss a commencé à monter, je suis retournée à la chambre.

J’ai expliqué en trois mots l’idée à Raphaël et il l’a approuvé avec un sourire. Mon cerveau a failli se déconnecter, je m’en rappelle encore. Nous attendions Jacques avec impatience. Raphaël s’est glissé derrière la porte.

Juillac n’a manifesté aucune surprise en me voyant assise sur le lit, en toute sérénité. Croyait-il que j’étais seule ? Je ne le saurais sans doute jamais, mais je sais avec certitude qu’il m’attendait. Comme David. Je voulais lui poser des questions, savoir ce qui se passait, je voulais qu’il m’explique pourquoi, qu’il me dise tout ce qui me faisait peur. Et surtout, je voulais comprendre pourquoi je ne me dégoûtais pas moi-même, pourquoi j’étais presque en euphorie derrière mon masque de peur.

Ca s’est passé tellement vite. Je le regardais dans les yeux, j’essayais de le sonder, savoir pourquoi il avait mérité ça, mais en quelques fractions de secondes, Raphaël s’est rué sur lui. Il y avait du sang, de la colère. La mort et le désespoir planaient autour de nous, le meurtre envahissait la pièce. Je ne pouvais plus bouger. C’était ça, ça que j’avais fait au docteur, c’était ce que nous étions. Des assassins impulsifs, contrôlés par l’instinct. Nos destins se résumaient à ça, égorger ou se retrouver sur le plancher. J’étais terrifiée, mais j’étais calme. Tout allait bien pour nous, je ne devais pas m’en faire. Et je n’étais pas inquiète. L’ogre en moi se délectait du spectacle.

Raphaël a relevé la tête, il m’a regardée. Il était terrifié. Je me suis approchée de lui, et j’ai essuyé le sang qu’il avait sur le visage. A ce moment là, j’ai vu sur la porte un symbole. Celui qui me poursuivait depuis ma renaissance. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://val-mybae.skyrock.com
Enais

avatar

Féminin Nombre de messages : 468
Age : 28
Passion : l'équitation, lire, écrire...
Coup De Coeur Livresques : les ames vagabondes de stephenies meyer
Préférences Littéraires : le fantastique
Date d'inscription : 03/01/2009

MessageSujet: Re: Confession (TP)   Dim 29 Mar - 2:50

Superbe, très intrigant, j'adore.
Par contre tu commences par le chapitre 3. Normal ? Et est ce qu'il va y avoir une suite ou est ce que c'est une nouvelle. Tout ça m'intrigue. En tout cas si il y a une suite je suis partante. C'est vraiment superbe ce que tu as écris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enais-omb66.skyblog.com
Magali

avatar

Féminin Nombre de messages : 2506
Age : 25
Passion : Ressentir
Coup De Coeur Livresques : La mante au fil des jours - Christine renard + J'irai cracher sur vos tombes - Boris Vian + Le Rêve - Emile Zola + L'insoutenable legereté de l'être - Milan Kundera
Préférences Littéraires : Boris Vian, Emile Zola, Jean-christophe Grangé, Milan Kundera.
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Confession (TP)   Dim 29 Mar - 9:11

Merci ! J'ai préféré vous offrir le chapitre 3, je ne sais pas trop pourquoi ^^. Je compte envoyer cette nouvelle pour le Prix Clara. ;D.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://val-mybae.skyrock.com
Enais

avatar

Féminin Nombre de messages : 468
Age : 28
Passion : l'équitation, lire, écrire...
Coup De Coeur Livresques : les ames vagabondes de stephenies meyer
Préférences Littéraires : le fantastique
Date d'inscription : 03/01/2009

MessageSujet: Re: Confession (TP)   Dim 29 Mar - 13:32

C'est une super idée de l'envoyer au prix clara, parce que vraiment je l'a trouve magnifique. Il me tarde de voir un peu le reste de l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enais-omb66.skyblog.com
Magali

avatar

Féminin Nombre de messages : 2506
Age : 25
Passion : Ressentir
Coup De Coeur Livresques : La mante au fil des jours - Christine renard + J'irai cracher sur vos tombes - Boris Vian + Le Rêve - Emile Zola + L'insoutenable legereté de l'être - Milan Kundera
Préférences Littéraires : Boris Vian, Emile Zola, Jean-christophe Grangé, Milan Kundera.
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Confession (TP)   Dim 29 Mar - 16:29

Pas avant le mois d'octobre. ;D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://val-mybae.skyrock.com
Enais

avatar

Féminin Nombre de messages : 468
Age : 28
Passion : l'équitation, lire, écrire...
Coup De Coeur Livresques : les ames vagabondes de stephenies meyer
Préférences Littéraires : le fantastique
Date d'inscription : 03/01/2009

MessageSujet: Re: Confession (TP)   Dim 29 Mar - 16:32

Bon ben j'attendrai, longtemps... Non je rigole, prend ton temps, je comprend que ça soit long d'écrire, mais surtout que tu ne veuilles pas tout révéler avant de l'avoir envoyé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enais-omb66.skyblog.com
Magali

avatar

Féminin Nombre de messages : 2506
Age : 25
Passion : Ressentir
Coup De Coeur Livresques : La mante au fil des jours - Christine renard + J'irai cracher sur vos tombes - Boris Vian + Le Rêve - Emile Zola + L'insoutenable legereté de l'être - Milan Kundera
Préférences Littéraires : Boris Vian, Emile Zola, Jean-christophe Grangé, Milan Kundera.
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Confession (TP)   Dim 29 Mar - 16:34

Non, en fait, je ne veux avoir qu'un avis sur ma façon d'écrire, l'idée générale, et je ne veux pas vous envoyer la totalité avant de savoir si j'ai gagné ou pas. Optimiste héhé. =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://val-mybae.skyrock.com
Enais

avatar

Féminin Nombre de messages : 468
Age : 28
Passion : l'équitation, lire, écrire...
Coup De Coeur Livresques : les ames vagabondes de stephenies meyer
Préférences Littéraires : le fantastique
Date d'inscription : 03/01/2009

MessageSujet: Re: Confession (TP)   Dim 29 Mar - 16:42

Ah d'accord je comprend. C'est sur que ça donne plus de courage si on n'a pas d'avis d'ensemble. Moi qui écrit aussi, je fait souvent pareil, je montre des petits bouts, ou en cour d'écriture, mais j'ai du mal avec l'ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enais-omb66.skyblog.com
Magali

avatar

Féminin Nombre de messages : 2506
Age : 25
Passion : Ressentir
Coup De Coeur Livresques : La mante au fil des jours - Christine renard + J'irai cracher sur vos tombes - Boris Vian + Le Rêve - Emile Zola + L'insoutenable legereté de l'être - Milan Kundera
Préférences Littéraires : Boris Vian, Emile Zola, Jean-christophe Grangé, Milan Kundera.
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Confession (TP)   Dim 29 Mar - 16:43

A vrai dire, ma nouvelle est quasiment prête. J'ai écrit les 4 premiers chapitres et la fin. Il me reste un ou deux petits chapitres à écrire, et c'est fini. Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://val-mybae.skyrock.com
Enais

avatar

Féminin Nombre de messages : 468
Age : 28
Passion : l'équitation, lire, écrire...
Coup De Coeur Livresques : les ames vagabondes de stephenies meyer
Préférences Littéraires : le fantastique
Date d'inscription : 03/01/2009

MessageSujet: Re: Confession (TP)   Dim 29 Mar - 16:45

Ben c'est super ça. Et le Prix Clara il est quand ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enais-omb66.skyblog.com
Magali

avatar

Féminin Nombre de messages : 2506
Age : 25
Passion : Ressentir
Coup De Coeur Livresques : La mante au fil des jours - Christine renard + J'irai cracher sur vos tombes - Boris Vian + Le Rêve - Emile Zola + L'insoutenable legereté de l'être - Milan Kundera
Préférences Littéraires : Boris Vian, Emile Zola, Jean-christophe Grangé, Milan Kundera.
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Confession (TP)   Dim 29 Mar - 16:46

Je dois envoyer le tout avant début (ou fin?) Mai, et on aura les résultats au mois d'octobre à peu près.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://val-mybae.skyrock.com
Enais

avatar

Féminin Nombre de messages : 468
Age : 28
Passion : l'équitation, lire, écrire...
Coup De Coeur Livresques : les ames vagabondes de stephenies meyer
Préférences Littéraires : le fantastique
Date d'inscription : 03/01/2009

MessageSujet: Re: Confession (TP)   Dim 29 Mar - 16:48

Ah d'accord, c'est bientôt donc. En tout cas ta nouvelle à toutes ses chances, car elle est vraiment bien écrite et intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enais-omb66.skyblog.com
Magali

avatar

Féminin Nombre de messages : 2506
Age : 25
Passion : Ressentir
Coup De Coeur Livresques : La mante au fil des jours - Christine renard + J'irai cracher sur vos tombes - Boris Vian + Le Rêve - Emile Zola + L'insoutenable legereté de l'être - Milan Kundera
Préférences Littéraires : Boris Vian, Emile Zola, Jean-christophe Grangé, Milan Kundera.
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Confession (TP)   Dim 29 Mar - 16:51

J'attend d'autres avis, mais ... Merci Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://val-mybae.skyrock.com
Vadcar76800



Masculin Nombre de messages : 20
Age : 27
Passion : écrire
Coup De Coeur Livresques : harry potter
Préférences Littéraires : Racine, Hugo, Flaubert
Date d'inscription : 13/02/2009

MessageSujet: Re: Confession (TP)   Sam 4 Avr - 10:01

Ma chère Magali, malgré que tu ne m'aimes pas, j'aimerai te donner mon avis sur ton texte. Quand j'ai lu les prmières lignes, je me suis dis qu'on allait vivre un roman policier car on commence toujours par des éléments intriguants et c'est ce que tu fais à merveille ! On arrive très bien à s'imaginer comment sont les gens et les endroits que tu décris, tu fais très juste, légèrement trop parfois ! Cette femme que l'on croit banale mais qui va se révéler vampire tout au long de tes descriptions... Cette entrée dans le bar... L'homme bizarre qui la regarde avec attention, qui tout compte fait ne semble pas à l'aise... Avec un tel récit, on se croierait dans un film car on s'imagine chaque scène avec plus ou moins de détails... Je trouve aussi que tu gères bien les sentiments de tes personnages car c'est primordial dans un début si tu veux accrocher ! Côté négatif, ben j'ai trouvé une répétition qui pouvait ne pas en être une mais bon... Parfois, tu fais des petites phrases qui s'enchainent crescendo et je trouve ça chiant car on a l'impression que tu veux aller vite alors que ce n'est nullement le cas ! Vraiment, ce qui m'a marqué, c'est ce suspense haletant que tu nous imposes !!!!!!!!( a la la ). D'autre part, je trouve que le JE narratif est très intéressant dans la mesure où l'on peut mieux se mettre dans la peau du personnage, essayer de ressentir ce qu'il a, ses envies, etc...

Côté style, c'est pas mal, il y a de bonnes trouvailles, de jolies métaphores... Quelques répétitions par ci par là mais sinon, ça va...

Steven. ( tu vois, je suis totalement gentil dans la vie=) )

Vadcar76800
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vadcar76800.forumsactifs.com
Magali

avatar

Féminin Nombre de messages : 2506
Age : 25
Passion : Ressentir
Coup De Coeur Livresques : La mante au fil des jours - Christine renard + J'irai cracher sur vos tombes - Boris Vian + Le Rêve - Emile Zola + L'insoutenable legereté de l'être - Milan Kundera
Préférences Littéraires : Boris Vian, Emile Zola, Jean-christophe Grangé, Milan Kundera.
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Confession (TP)   Sam 4 Avr - 10:05

J'espère que ta critique est purement objective...
Il y a sans doute quelques répétitions c'est vrai, si tu pouvais me les préciser, ce serait cool, parce que j'en ai vu pas mal, corrigé pas mal, mais il doit en rester... !
Elle n'est pas vampire.
Des phrases qui s'enchainent crescendo... Tu peux expliquer ?
Et ce n'est pas un début ! C'est le troisième chapitre ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://val-mybae.skyrock.com
Vadcar76800



Masculin Nombre de messages : 20
Age : 27
Passion : écrire
Coup De Coeur Livresques : harry potter
Préférences Littéraires : Racine, Hugo, Flaubert
Date d'inscription : 13/02/2009

MessageSujet: Re: Confession (TP)   Sam 4 Avr - 10:15

C'est vraiment constructif et je suis désolé pour avoir cru qu'elle était un vampire, le début le laissait entendre^^. Côté répétitions, j'en ai trouvé à tes phrases, où tu disais un mot et que tu en répétais aussitôt( ex : Il était là, à côté. C'était à ce côté... )Si je dis des phrases crescendo, c'est par exemple : Il est beau. Mais bon. Il pourrait l'être. Il le sera. C'est ce genre de phrases que j'ai rélevé, qui donnent ce ton grave, c'est un peu con sur le forme, certes mais il faudrait utiliser des connecteurs logiques. Je sais que je suis en retard mais je pensais vraiment faire affaire à un premier début de texte, d'où ma croyance par rapport à ce vampire, tu l'expliquais peut-être dans la première partie... Je ne sais pas. =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vadcar76800.forumsactifs.com
Magali

avatar

Féminin Nombre de messages : 2506
Age : 25
Passion : Ressentir
Coup De Coeur Livresques : La mante au fil des jours - Christine renard + J'irai cracher sur vos tombes - Boris Vian + Le Rêve - Emile Zola + L'insoutenable legereté de l'être - Milan Kundera
Préférences Littéraires : Boris Vian, Emile Zola, Jean-christophe Grangé, Milan Kundera.
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Confession (TP)   Sam 4 Avr - 10:27

Non, c'est exactement ce que mon personnage croit, mais ce n'est pas l'exacte réalité. Elle n'est pas Vampire du tout, c'est autre chose.
Pour les phrases "crescendo", c'est absolument voulu. Mon personnage raconte sa vie, il ne peut pas se permettre de faire de longues phrases joliment métaphorées, avec des connecteurs logiques ! Elle est en train de parler, c'est une confession, parfois, elle hésite, cherche ses mots. Ce n'est pas une narration, c'est réellement un dialogue ! Même si il n'y a qu'elle qui parle pour le moment. Elle est en train de raconter une partie de sa vie en fait, donc non, ce n'est pas comme si on pénétrait dans ses pensées. Enfin si, mais non !!

Bref ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://val-mybae.skyrock.com
Vadcar76800



Masculin Nombre de messages : 20
Age : 27
Passion : écrire
Coup De Coeur Livresques : harry potter
Préférences Littéraires : Racine, Hugo, Flaubert
Date d'inscription : 13/02/2009

MessageSujet: Re: Confession (TP)   Sam 4 Avr - 10:35

d'accord pour ton message. Tu ne fais plus la geule alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vadcar76800.forumsactifs.com
Maxime

avatar

Masculin Nombre de messages : 4383
Passion : Littérature
Coup De Coeur Livresques : Il existe bon nombre de belles histoires.
Préférences Littéraires : Un peu de tout, du moment que je lise.
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Confession (TP)   Sam 4 Avr - 19:02

Vadcar76800 a écrit:
d'accord pour ton message. Tu ne fais plus la geule alors ?
Je puisse comprendre que tu veuilles prendre compte de ta situation sur ce forum, mais ce n'est pas une excuse pour utiliser des mots abjects envers la littérature. Avec un minimum de réflexion, tu aurais pu transposer cette phrase que tu as utilisé - avec pour intention de connaître l'avis de Magali sur ta personne -, en une question davantage appropriée au genre de ce forum-ci. Nous ne voulons en aucun cas te désavantager au vue des premiers messages que tu laissais il y a peu, mais reconsidères ton niveau de langage à un niveau plus courant. Pour information, "geule" ne veut absolument rien dire : à moins que tu souhaitais dire "geôle" (déduction de "geule" (prononcer "jeule" pour les moins perspicaces.) ?
Cependant, participer de cette manière à la critique d'oeuvres de nos membres est une bonne chose. Lorsque cela s'avère sincère, ce qui ne semble pas être l'avis de Magali.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epopee-litteraire.exprimetoi.net
Magali

avatar

Féminin Nombre de messages : 2506
Age : 25
Passion : Ressentir
Coup De Coeur Livresques : La mante au fil des jours - Christine renard + J'irai cracher sur vos tombes - Boris Vian + Le Rêve - Emile Zola + L'insoutenable legereté de l'être - Milan Kundera
Préférences Littéraires : Boris Vian, Emile Zola, Jean-christophe Grangé, Milan Kundera.
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Confession (TP)   Sam 4 Avr - 19:29

Voilà qui est bien résumé. Sujet clos, Merci à toi Vadcar, d'avoir pollué mon sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://val-mybae.skyrock.com
Vadcar76800



Masculin Nombre de messages : 20
Age : 27
Passion : écrire
Coup De Coeur Livresques : harry potter
Préférences Littéraires : Racine, Hugo, Flaubert
Date d'inscription : 13/02/2009

MessageSujet: Re: Confession (TP)   Sam 4 Avr - 20:05

Je sais que cela peut paraitre choquant mais dans la vie, on verra toujours des gens prononcer des grots-mots, mais encore une fois, je m'excuse dans l'intérêt de ce forum. Concernant Magali, il n'y a rien à faire car elle ne m'aime pas, c'est son droit bien-sûr mais de là à dire que j'ai pollué son sujet... Si elle pouvait juste m'expliquer. Maxime, je te remercie de comprendre mes efforts. Seulement, ce mot n'était dans aucun cas envers la littérature, je ne pensais pas créer de polémique pour un mot de ce type. Désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vadcar76800.forumsactifs.com
Livandil

avatar

Féminin Nombre de messages : 336
Age : 27
Passion : Lire et écrire, scoutisme
Coup De Coeur Livresques : Harry, SDA, LLDE, Ewilan et tant d'autres
Préférences Littéraires : Fantasy, Fantasy, aventures, espionnage, romantique
Date d'inscription : 14/08/2008

MessageSujet: Re: Confession (TP)   Mer 8 Avr - 17:16

Magali a écrit:
Je dois envoyer le tout avant début (ou fin?) Mai, et on aura les résultats au mois d'octobre à peu près.

C'est avant le 11 mai, cette année^^ Et les résultats sont fin juin seulement. C'est la remise des prix qui a lieu en octobre, avec la sortie du livre.

J'ai lu le début de ton troisième chapitre (je reste pas trop longtemps, désolée), c'est pas mal du tout! Very Happy
C'est bien écrit, l'histoire est intéressante (surtout que la narratrice n'a pas l'air d'être une vampire pour une fois^^).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magali

avatar

Féminin Nombre de messages : 2506
Age : 25
Passion : Ressentir
Coup De Coeur Livresques : La mante au fil des jours - Christine renard + J'irai cracher sur vos tombes - Boris Vian + Le Rêve - Emile Zola + L'insoutenable legereté de l'être - Milan Kundera
Préférences Littéraires : Boris Vian, Emile Zola, Jean-christophe Grangé, Milan Kundera.
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Confession (TP)   Lun 11 Mai - 20:41

Envoyé le 9 mai, en retard comme toujours !

Je croise les doigts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://val-mybae.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Confession (TP)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Confession (TP)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (Coll) Ma confession (Nouvelles éditions Fournier)
» CONFESSION D'UN VAMPIRE de Philippe Ward
» A la confession
» Confession écrite
» Confession d'un fou (commentaire)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Epopée Littéraire :: ¶ L'Epopée des Ecrits :: ~ Âmes de Nouvellistes-
Sauter vers: