Epopée Littéraire
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La passion - Annie Ernaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elora

avatar

Féminin Nombre de messages : 1039
Age : 27
Passion : Lecture, Equitation
Coup De Coeur Livresques : Océan Mer - Alessandro Baricco
Préférences Littéraires : Histoires de vie...
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: La passion - Annie Ernaux   Mer 3 Mar - 0:05


(Folio, 5,60€, 77 pages)

«À partir du mois de septembre l'année dernière, je n'ai plus rien fait
d'autre qu'attendre un homme : qu'il me téléphone et qu'il vienne chez
moi. »
Annie Ernaux.

Lire Annie Ernaux, c'est accepter de s'enfoncer dans sa douleur.
La dépendance à l'être aimé (ici un homme marié) est poussée à son
paroxysme et le récit, froid et distant, nous donne envie de nous
éloigner de ce mal-être profond, de cette non-vie. La vie de la
narratrice est mise en apnée le temps de cette passion - elle parle
d'anesthésie - puis ensuite c'est de douleur puissante qu'il s'agit.
Pourquoi cette attente, pourquoi cette vie en suspens, cette
respiration interdite là où est le sentiment ? Il faut attendre la fin
du récit - car ce n'est assurément pas un roman - pour trouver une
explication à ce creux d'amour qui ne pourra pas être rempli. Une
explication mais pas l'explication.
Ce livre est bouleversant : quand on le lit, on croit aisément qu'elle
parle de nous, pauvres lecteurs. En gros, ce qu'on devient et ce qu'on
est capable de faire par amour pour une ombre. En lisant ce livre, on
se sent moins seule, moins engluée dans son histoire de cœur, on
comprend aussi que si la passion est destructrice, elle n'est est pas
moins indispensable à la complétude de notre existence. Celui qui n'a
jamais connu une passion, la vraie, celle qui ronge et qui envoûte, qui
détruit une partie de soi, celui-là, il n'a pas complètement vécu.
La justesse de ton, l’impression de sincérité qui s’en dégage (même si
toute autobiographie de par son caractère étroitement subjectif a
quelque chose de fictif) et la ré-flexion constante menée sur
l’écriture en rapport étroit avec l’existence donnent à cette œuvre un
caractère profondément percutant et précieux.
Passion simple, c'est tout simplement un livre de résurrection comme de destruction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mes-lectures.cowblog.fr
 
La passion - Annie Ernaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Annie Ernaux
» Annie Ernaux
» [Ernaux, Annie] L'événement
» ERNAUX, Annie
» Les librairies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Epopée Littéraire :: ~ Romans Autobiographiques & Témoignages-
Sauter vers: