Epopée Littéraire
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Nom du Vent de Patrick Rothfuss

Aller en bas 
AuteurMessage
Hibou

avatar

Masculin Nombre de messages : 7
Age : 26
Passion : Lecture tennis (le sport en général) ...
Coup De Coeur Livresques : Harry Potter, et bientôt le Nom du vent !
Préférences Littéraires : Fantasy, fantastique, philosophique, aventure
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Le Nom du Vent de Patrick Rothfuss   Mar 5 Jan - 23:46

Le Nom du Vent
De
Patrick Rothfuss






Présentation:

Qu'y a-t-il de plus banal et tranquille qu’une auberge et son aubergiste pour démarrer une histoire?

Pourtant, d’étranges événements se produisent, un des rares clients,
mais néanmoins fidèle de La Pierre Levée, se fait attaquer par un
fraël, une espèce d’araignée démoniaque qui normalement se déplace en
compagnie de toute sa colonie… D’autres événements pour le moins
inédits dans ce coin reculé du royaume chamboulent la tranquillité de
l’aubergiste et de son apprenti Bast.

A maintes et maintes reprises l’aubergiste, qui pourtant ne s’est
installé ici seulement un an plus tôt, semble se mêler de tout ; et
résoudre ces problèmes avec une sagesse et un calme incroyable pour un
habitant des ces landes dévorées par la superstition. Mais qui est donc
ce personnage pour le moins atypique qui sait ce qu’il faut faire avec
des démons immortels…?

Arrive alors un personnage qui reconnait Kote, mais sous un autre nom,
celui de Kvothe, (à prononcer quoth) le légendaire magicien, musicien,
voleur, assassin et bien plus encore, l’homme le plus connu et le plus
détesté du monde...

Cela fait plus d’un an que Kvothe a disparu et les rumeurs fusent à son
sujet, et Devan, plus connu sous le nom de Chroniqueur, veut restituer
l’histoire du plus grand magicien qui n’utilise bizarrement plus la
magie. Appâté par cette idée Kvothe décide de se livrer au scribe et de
raconter son histoire en essayant de respecter autant que cela lui est
possible la vérité…

Cette « interview » affirme-t-il durera trois jours… Il se met donc à
déballer toute son enfance ; lorsqu’il vivait auprès de ses parents
dans la très respectée troupe des Edema Ruh ; où il a appris, avec une
aisance étonnante, à chanter et à jouer aussi bien la comédie que le
drame et à posséder tout ce qu’il peut y avoir à connaitre sur le
théâtre ou sur la scène. Il raconte aussi comment il est devenu ce
luthiste d’exception. Puis il aborde son apprentissage de l’arcanisme
avec son maître Abenthy, le drame de sa vie, la désolation, la
pauvreté, la douleur, l’amour…
Et surtout comment le Nom du vent est venu à lui.

C’est l’histoire d’un sage, mais c’est surtout l’histoire de la construction de cette sagesse…


Avis:

Original, magnifique, audacieux, réussi, bouleversant, humain, édifiant
; autant de mots pour décrire ce livre mais pour généraliser je dirais
que ce livre est Fantastique !

Patrick Rothfuss, l’auteur, a dit qu’il en avait assez de lire tout le
temps le même genre de fantasy, il a donc crée un nouvel univers et une
nouvelle façon de raconter l’histoire de son héros pour le moins
original et attachant… Au fur et à mesure de la lecture on se dit que
l’on n’est pas en train de lire le livre, on est dedans ! C’est comme
si l’on entrait pour regarder une pièce de théâtre racontée à la
première personne… Cette façon d’exposer l’histoire est d’ailleurs
inédite pour moi ; je n’avais jamais lu de Fantasy au style
autobiographique. On peut aisément dire que Monsieur Rothfuss a bien
relevé le défi. C’est là toute l’originalité de ce bouquin qui je pense
va avoir un franc succès en France !

Magnifique ! Quelle écriture ! Quel vocabulaire ! On ressent bien toute
la sueur que l’auteur a mis pour achever ce chef d’œuvre ! Bien qu’il y
ait des sujets bien définis ; la chimie, a musique, les femmes, la
pauvreté, on découvre une certaine expérience de l’auteur que l’on ne
ressent rarement dans le domaine fantastique.

On peut aussi dire que Rothfuss a fait preuve d’une sacrée dose d’audace, qui au final paye !
Un élément principal de ce livre c’est le temps, lorsque Kvothe nous
raconte son histoire il nous envoute et nous n’avons plus de repère …
doit-on se placer dans le temps de l’histoire qu’il nous raconte ? Ou
bien devons nous nous placer dans le moment présent ? A l’instant où il
nous donne son récit. Nous somme perdu et cet effet nous fait perdre
aussi tout repère avec l’extérieur, si bien qui l’on ne voit pas le
temps réel passer. Pour quand même garder une structure (qui est
astucieusement travaillée) ; au fil du texte l’auteur place des
interludes qu’il nomme tout simplement « interlude ». Cette audace m’a
fait sourire et je me suis dit enfin quelqu’un qui appelle les choses
par leurs noms c’est d’ailleurs tout le sujet du livre … Les noms !

Réussi ! Tout simplement parce que l’on ne sort pas de ce livre
indifférent, (on se dit bien sur je veux la suite), mais par delà
l’aspect simplement historique l’auteur nous donne avec certaines
références un bon aperçu de son travail ! De plus ce livre, tout en
restant de la fantasy, est différent et je veux dire par là que ce
qu’il nous transmet n’est pas uniquement destiné aux lecteurs de
fantasy… C’est un livre étudié. On reconnait les mythes qui ont
influencé tout les grands (l’odyssée, la bible…). Mais il y a aussi
quelque chose qui frappe ; il met en œuvre une métaphore de notre
société et n’hésite pas à la critiquer pertinemment.

De plus les personnages sont touchants ; ils sont si humains que l’on
éprouve aucune difficulté à se comparer à eux ni à s’y identifier. Dans
chacun des personnages se mêlent humour, amour, cruauté, traitrise…

Je vous le dit clairement ce livre m’a fait pleurer… Bien que
l’histoire soit plutôt inhabituelle, l’auteur donne au récit de Kvothe
une émotion toute particulière qui prend le lecteur au corps du début à
la fin ! Tout simplement bouleversant …

Voila j’espère vous avoir incité à lire ce livre, en tout cas à mon
avis ; c’est un très bon investissement ! Et comme l’a dit Stéphane
Marsan … « Ce livre c’est toute la fantasy que l’on aime mais bien plus
encore c’est l’histoire d’un homme ! »

Ps : Pour l’édition, en reliée elle est magnifique ; une vrai œuvre
d’art. Seulement on déplore trois ou quatre coquilles assez importantes
pour la compréhension …

Merci de m’avoir lu, en espérant que vous y prendrez du plaisir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livresfantastiques.forumactif.name/forum.htm
Acr0

avatar

Féminin Nombre de messages : 41
Age : 34
Passion : féline
Coup De Coeur Livresques : Tapisserie de Fionavar GGKay
Préférences Littéraires : Fantasy
Date d'inscription : 20/11/2009

MessageSujet: Re: Le Nom du Vent de Patrick Rothfuss   Jeu 7 Jan - 13:30

Ma critique approfondie est lisible ICI

Mon avis en résumé :
Le roman de Rothfuss nous propose une densité de l'imaginaire à couper le souffle. Sa très belle plume se révèle fluide et rapide. C'est la métaphore des poupées gigognes russes. Les émotions sont écrites avec une justesse confondante. L'univers est cohérent, il est fouillé et complet. Les concepts de sympathisme et d'arcanisme (respectivement, tours de passe-passe faciles et véritable magie) développés sont prodigieux. Ce livre permet de réconcilier avec "l'essence" de la fantasy, les liens sont puissants entre traditions et merveilleux.

Le récit est captivant du début à la fin, cette histoire cuisinée aux petits oignons vous donne envie de lire, avec la bave en coin de bouche. L'écriture est très vivante car elle n'est pas encombrée de longues descriptions; elle s'avère rehaussée par des dialogues tantôt enlevés, tantôt piquants, drôles ou intelligents.


L'histoire développée à la première personne est un choix dangereux mais judicieux ici car ce mode colle parfaitement au récit et à l'ambiance voulue. Cette chronique peut sembler tour à tour familière et étrangère de par la proximité ressentie avec le personnage principal.
Nous sommes emportés dans un autre monde: l'écriture nous transporte, les émotions nous touchent. Cette initiation d'un héros se fait, sans orc, sans elfe et sans quête cruciale d'un objet magique. La pauvreté est un thème très peu développée dans les récits de fantasy: la quête de l'argent se révèle pour Kothe, cruciale, pour payer logis, nourriture et frais d'études.



------------------------


Je ne peux que partager ton avis du coup, Hibou !
Pour moi, il est tout simplement SUPERBE
J'ai la version reliée en cuir un beau bijou Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livrement.canalblog.com
 
Le Nom du Vent de Patrick Rothfuss
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le nom du Vent ~ Patrick Rothfuss
» Chronique du Tueur de Roi : Le nom du vent - Patrick Rothfuss
» Le Nom du Vent, Patrick Rothfuss
» CHRONIQUE DU TUEUR DE ROI (Tome 1) LE NOM DU VENT de Patrick Rothfuss
» Rothfuss Patrick - Le Nom du Vent - Chronique du tueur de roi T1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Epopée Littéraire :: ~ Concours :: ~ Concours Fiches de Lecture (Deuxième Session)-
Sauter vers: