Epopée Littéraire
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'Ultime Secret, Bernard Werber

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maxime

avatar

Masculin Nombre de messages : 4383
Passion : Littérature
Coup De Coeur Livresques : Il existe bon nombre de belles histoires.
Préférences Littéraires : Un peu de tout, du moment que je lise.
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: L'Ultime Secret, Bernard Werber   Ven 27 Nov - 22:13




Bernard Werber parvient en quelques chapitres à captiver l'attention du lecteur. La quatrième de couverture promet déjà un voyage au coeur de notre cerveau et le mystère d'une mort en extase amoureuse. C'est sur ces quelques notes énigmatiques que l'auteur démarre ce bouquin de science fiction.

La fantaisie de l'Ultime Secret est la brièveté des chapitres : l'auteur jongle entre deux personnages et une intrigue empruntant deux chemins différents, qui finiront par poursuivre la même voie pour une destinée identique. Rien de bien original pour cet auteur qui utilise le même style dans la quasi totalité de ses oeuvres... "C'est cette même forme de construction, développant deux fils narratifs qui épisodiquement se regroupent", que l'auteur adopte, malgré une absence logique des articles de son Encyclopédie.

Mais ce qui fait la force de Bernard Werber, c'est sa capacité à nous abreuver de savoir en quelques phrases. L'auteur mêle un flot de connaissances ininterrompu sur la science moderne, la spiritualité combinée à une part de science fiction, remplaçant très largement une Encyclopédie qui n'aurait fait qu'alourdir davantage le récit. Il n'y a pas de plus grand plaisir que de terminer une oeuvre et d'avoir conscience de tout le savoir qui nous a été donné. L'auteur insère sa vision de la psychatrie au 21ème siècle, d'une maladie extrêmement rare qui emprisonne ceux qui ont la malchance d'en être atteint, et nous offre également un plan large sur les qualités du système cérébral humain, et la puissance qui nous est donnée par le pouvoir de la pensée. Au final, l'auteur parvient à englober tellement de sujets différents par la mise en place d'une seule et même trame : cet outil technologique tant innovant et primordial qui a révolutionné l'univers informatique et a inséré une part d'irréel dans nos existences - j'entends par là l'ordinateur, bon nombre l'auront deviné (j'espère !) -, mis en parallèle aux mystères que peut contenir notre cerveau.

Si les surprises s'enchaînent tout au long de l'histoire, l'auteur s'est embarqué dans une fin trop idylliques à mon goût : avec tous les sujets qu'il a brassé au cours des 378 pages, il aurait pu conclure sur un aspect bien moins arrêté et naïf... Il y avait tant de questions qui pouvaient s'ouvrir aux yeux des lecteurs, mais Bernard Werber a décidé d'y répondre, malgré la possibilité tout à fait logique qui destinait L'Ultime Secret à aboutir sur un questionnement supplémentaire. L'histoire s'essoufle donc en toute dernière partie, avec des personnages tombés dans une romance trop "happy end" à mon goût.

Ces personnages sont d'ailleurs bien souvent en rupture avec le reste du récit. Ils sont dans la délibération et la recherche d'une réponse à une devinette qui néanmoins s'axe sur le reste du récit. Mais cette candeur avec laquelle il a fait évoluer ses personnages est à des années lumières de l'importance cruciale que l'affaire semble présenter - et ce pourtant dès le début du récit. La duplicité qu'ils auraient dû exprimer est à mon regret absente, et ne pointera pas le bout de son nez de tout le bouquin. La fin sur cette touche dramatico-romantique qui représente parfaitement l'utopique Bernard Werber, en témoignera.

En bref, c'est un livre absolument passionnant, qui, comme la plupart des romans de l'auteur, place la spatio-temporalité au coeur du récit : les évènements s'enchaînent tandis que les minutes s'égrainent. C'est une palpitante course contre la montre qui aboutira à la découverte de l'Ultime Secret. Eh oui ! Tant de mystères pour une réponse qui laisse la lecteur sur sa fin...




Bernard Werber est un écrivain français (né le 18 septembre 1961 à Toulouse), connu notamment pour sa trilogie des Fourmis et ses nombreux romans. Son œuvre fait se rencontrer mythologie, spiritualité, philosophie, science-fiction, biologie, futurologie, logique ainsi que des données scientifiques peu connues.
Centres d'intérêt :
Son style d'écriture mêle différents genres, notamment la saga d'aventure, la science-fiction de l'entre-deux-guerres et le conte philosophique.

Dans la plupart de ses romans, Bernard Werber utilise la même forme de construction, alternant des articles informatifs d'encyclopédie et deux fils narratifs. Les articles précisent ou élargissent les intrigues, ces deux dernières se recoupant épisodiquement.

De plus, ses romans et ses nouvelles s'entrecroisent. On retrouve ainsi des personnages comme Edmond Wells à la fois dans la trilogie des Fourmis et dans L'Empire des anges, mais également des thèmes récurrents, comme « l'Arbre des possibles » d'Isidore Katzenberg, ou encore le roman Nous les dieux, reprenant des éléments de la nouvelle L’École des jeunes dieux.

Dans deux romans, Werber décrit des auteurs de littérature. Ainsi est présenté un auteur qui, à la fin de sa vie, écrit un dernier livre qui donne un sens à l'œuvre entière. En ayant préalablement noté une certaine similarité des personnages, des thèmes et du style de l'œuvre de Werber, on peut en conclure qu'il essaye de donner une certaine cohérence aux idées qu'il développe.

Depuis quelques années, Bernard Werber a décidé de sortir un livre par an, à chaque 3 octobre. Après la rentrée littéraire, l'objectif est de « proposer au public autre chose que de possibles prix Goncourt »[3].

Certains de ses détracteurs lui reprochent de faire passer dans ses ouvrages certaines théories scientifiques pour des certitudes alors qu'elles ne sont que des hypothèses parmi tant d'autres, quand elles ont un fondement scientifique. On voit par exemple avancer dans Les Thanatonautes la raison pour laquelle il naît sur terre plus de filles que de garçons. Mais il se trouve que les statistiques montrent l'inverse : même en excluant les pays où se pratique l'avortement sélectif, le sex ratio à la naissance est de 1,05 à 1 en faveur des garçons. Les chiffres par classe d'âge ne s'inversent que vers 30 ans et plus dans les pays développés.

Aucune de ses œuvres ne prétend néanmoins prouver ou infirmer une quelconque théorie scientifique, mais exposer ce qu'il présente comme des découvertes encore peu ou pas connues du grand public, au sein d'une œuvre de fiction. L'Ultime secret illustre bien cette tendance, on peut y lire sur la quatrième de couverture la phrase suivante : « Ils vont aller de surprise en surprise jusqu'à l'extraordinaire dénouement basé sur une découverte scientifique peu connue mais réelle. »

Bernard Werber est membre d'honneur de l'INREES, l'Institut de Recherche sur les Expériences Extraordinaires, une association ayant pour vocation la sensibilisation des professionnels en santé mentale, des médecins et des soignants en général, aux expériences extraordinaires, ou inhabituelles.

« Il est temps de sortir des clivages bipolaires habituels avec un monde officiel et un monde irrationnel. Il y a des faits, il y a des évènements et il importe d'en parler normalement sans passion, ni exclusion systématique. Le monde n'est pas dans une simple dichotomie j'y crois - j'y crois pas. Il y a la place pour une troisième voie qu'on pourrait résumer à une phrase: "je ne peux pas encore l'expliquer mais ça ne m'empêche d'y réfléchir et de voir si cela ne pourrait pas avoir une utilité.[4] »

Cette approche se reflète dès lors dans le contenu de ses romans, tel que par exemple les Thanatonautes, qui propose une version spiritualiste des expériences de mort imminente ou encore Nos Amis les terriens qui raconte un récit d'enlèvements par les extraterrestres. La science, le paranormal et la spiritualité influencent ainsi nombres de ses romans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epopee-litteraire.exprimetoi.net
soline

avatar

Féminin Nombre de messages : 148
Age : 23
Passion : Lire
Coup De Coeur Livresques : Orgeuil et Préjugés, Jane Austen
Préférences Littéraires : Théatre, Romans d'amour...
Date d'inscription : 17/05/2009

MessageSujet: Re: L'Ultime Secret, Bernard Werber   Lun 4 Jan - 1:12

Tiens je suis la première a commenter...J'en profite.

Un livre dans lequel on plonge instantanément, qui jongle entre enquête, science et S-F. J'aprécie bcp la partie avec le docteur et Mr Martin (j'ai pas la mémoire des noms...). Celle de l'enquête est bien aussi mais les personnages sont exessif a mon gout a mon parfois un peu agacé.

Sur ce que tu dis sur la fin j'aurais bien aimé pouvoir réagir, mais je l'ai finie le premier prise d'une insomnie a 7 aprés deux petites heureus de sommeil... Mais c'est vrai que la fin traine un peu et tourne exessivement autour du pot, plus court aurait était mieux.

Et la dernière scène "love" est...de trop. Enfin pas particulièrement pertinente a mon gout surtout qu'on s'y attend

Voila un bon roman passsionant que j'ai bcp aimé malgré ma réticence avec la science fiction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://biblio-world.skyrock.com/6.html
 
L'Ultime Secret, Bernard Werber
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Werber, Bernard] L'ultime secret
» L'ULTIME SECRET de Bernard Werber
» Bernard Werber... Mon Auteur
» L'EMPIRE DES ANGES de Bernard Werber
» Bernard WERBER - Les Fourmis (série)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Epopée Littéraire :: ~ Romans de Science-Fiction-
Sauter vers: