Epopée Littéraire
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Péplum - Amélie Nothomb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lully

avatar

Féminin Nombre de messages : 332
Age : 35
Passion : Littérature, Ecriture, Musique, Cinéma, Les Êtres Vivants...
Coup De Coeur Livresques : L'ombre du vent, de Carlos Ruis Zafon, Une adoration, L'empreinte de l'ange, de Nancy Huston, Oceano Mare, Soie, d'Alessandro Baricco, Les liaisons dangereuses, de Laclos, Les chants de Maldoror, de Lautréamont, Les Fleurs du mal , de Baudelaire, Nadja, d'André Breton, et tant d'autres ;)
Préférences Littéraires : Onirisme, Surréalisme, Fantasy, Prose...
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: Péplum - Amélie Nothomb   Mer 26 Aoû - 0:08






Péplum
Amélie Nothomb




Quatrième de couv' :

L'ensevelissement de Pompéi sous les cendres du Vésuve, en 79 après Jésus-Christ, a été le plus beau cadeau qui ait été offert aux archéologues.
A votre avis, qui a fait le coup ? Pour avoir deviné un des plus grands secrets du futur, la jeune romancière A.N. est enlevée pendant un bref séjour à l'hôpital, et se réveille au XXVIe siècle, face à un savant du nom de Celsius. Entre ces deux personnages que tout oppose - elle, furieuse contre ce rapt, lui contre cette fille qui en sait trop - s'instaure une conversation où il sera question de la grande guerre du passé - mais aussi d'art, de philosophie, de morale.



Extraits :

Q.I.
"- Cela ne m'étonne pas. Je constate une certaine permanence au cours
des siècles. A mon époque, quand je rencontrais une personne dont le quotient intellectuel était remarquable, sa conversation était le plus souvent celle d'un abruti. Quant à vous, vous n'êtes certes pas repoussant, mais vous n'êtes pas terrible.
- C'est cela. Et vous, je devine que votre quotient intellectuel est en dessous de la
moyenne.
- J'ai refusé de passer les tests. Cela dit, je suis en effet persuadée d'avoir le quotient intellectuel d'une jacinthe. Et j'ai quelques raisons de penser, à vous regarder, qu'en 2580 mon coefficient esthétique avoisinera zéro.
- Je ne ferai pas de commentaire.
- Voilà une réponse qui en dit long."


" Un être tel que moi ne peut pas se contenter de passer à la postérité. Je veux passer à l'éternité. Le futur ne peut me suffire. L'antériorité m'est indispensable."

«Le sens moral disparaît au-delà de 180 de quotient intellectuel.»


Mes impressions :

Mitigée je suis...
Péplum est un roman d'anticipation qui ne possède pourtant rien du genre romanesque : c'est en fait du début à la fin un long dialogue sans aucune interruption, en huis clos, entre deux protagonistes. Une romancière du vingtième siècle aux initiales attendues : A.N, et Celsius, un génie scientifique du vingt-sixième siècle qui serait responsable de l'éruption du Vésuve qui ensevelit Pompéi en 79 de notre ère...

D'une part, je suis impressionnée par la faculté d'Amélie Nothomb à se mettre en scène face à un futur qui semble bien plus envisageable que loufoque lorsque l'on y réfléchit, en partant d'une théorie étonnante mais pleine de finesse sur la fin de Pompéi.
Mais d'autre part, cette même faculté me gêne, car, au-delà de la justesse avec laquelle sont perçus notre passé, présent et futur, cela dénote d'un égocentrisme et d'une prétention sans bornes qui transparaissent non seulement à travers la préciosité du
vocabulaire de notre prolixe auteur - préciosité qui n'est pourtant pas pour me déplaire habituellement – mais aussi à travers la façon dont celle-ci met une fois de plus en avant ses connaissances, sa culture, ses théories ,au point d'en devenir la protagoniste principale d'un quasi soliloque...


Mais passons là-dessus pour évoquer les points forts du livre.
Péplum se lit vite, comme la plupart des romans d' A.Nothomb.
Mais c'est sans aucun doute ici l'un de ses atouts majeurs, car bien que
cette forme intégralement dialoguée puisse intriguer et charmer de prime abord, elle peut aussi rapidement lasser sur la longueur.

Nous voilà donc devenus spectateurs d'une conversation entre deux âmes matoises et habiles qui nous mènent très (trop?) souvent au cœur de débats scientifiques d'une inanité interminable qui peut s'avérer pesante, mais nous amène aussi à réfléchir sur notre comportement actuel et ses conséquences pour les générations futures, proches ou lointaines.
Tout y passe! Ce dialogue, serré comme une partie d'échecs particulièrement opiniâtre, est prétexte à aborder un festival d'idées et de problèmes aussi variés que l'écologie, le sens de la littérature et sa place face à la science, la manichéisme
politique, la raréfaction des énergies conventionnelles, l'imagination, l'autoritarisme, l'axe Nord-Sud, le rôle et la signification du Temps, l'élitisme...

Si l'on dépasse l'aspect prétentieux et la rhétorique parfois lassante, on se laisse finalement prendre à cette joute verbale où arguments et contre-arguments s'enchaînent, dans l'attente de savoir si l'un d'eux et lequel des deux finira par prendre le dessus sur
l'autre.

Parfois indigeste, parfois cocasse et délicieusement déroutant, ce dialogue
n'en est pas moins mené d'une main de maître qui tient sa plume toujours prête à se jouer d'un langage châtié et invariablement aiguisée à la perfection pour graver en nous quelques phrases acérées...




Lully.©




Sources :

Wikipédia ; Evene.fr ; Livre Fnac.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lully.eklablog.com
Maxime

avatar

Masculin Nombre de messages : 4383
Passion : Littérature
Coup De Coeur Livresques : Il existe bon nombre de belles histoires.
Préférences Littéraires : Un peu de tout, du moment que je lise.
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Péplum - Amélie Nothomb   Mar 10 Nov - 22:34

J'aurais un avis bien plus encourageant que celui de Lully. Ce roman met effectivement en scène un dialogue très riche et particulièrement intense d'une écrivaine de notre siècle, qui est parvenue à anticiper avant l'humanité l'énigme de la catastrophe du Vésuve, et un génie du 26ème siècle, responsable de l'éruption du Vésuve qu a enseveli Pompéi en 79.

A travers les époques, dans un perpétuel mouvement dans le temps, le lecteur est entraîné entre le siècle de l'hypocrise largement vantée et les prouesses scientifiques d'un des génies de la planète, jusqu'à l'éruption du volcan qui ensevelit en 79 de notre ère une ville réputée pour son architecture de qualité et représentant dans toute sa splendeur le continent oriental. Dans un dialogue opposant le souvenir d'un siècle passé et celui présent d'un monde de terreur, nous sommes littéralement basculés à la frontière de deux univers, ennivrés des technologies extraordinaires que l'humanité sera parvenue à acquérir dans plusieurs siècles, mais également terrifiés par la cruauté de cette espèce en bien des points indissociable de la nôtre.

La qualité de la plume d'Amélie Nothomb est indéniable. Cette capacité est enrichie par la brieveté des dialogues, qui font preuve dans ce court bouquin d'une force de persuasion : les répliques catégoriques de Célcius sont relancées par celles cinglantes et ironiques de A.N, de curieuses questions pour le génie mais tellement contemporaines pour le lecteur du 21ème siècle. L'attente de ces réponses est justifiée par la consternation qu'elles produisent sur le lecteur. Péplum soulève de nombreux questionnements, autant politiques qu'écologiques, qui sont de plus en plus fréquents dans notre ère.

Il faut dépasser le langage prétentieux et oublier un tant soit peu la rhétorique de l'auteur, pour apprécier avec délice la langue particulièrement affutée de reproches et de sarcasme du personnage principal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epopee-litteraire.exprimetoi.net
 
Péplum - Amélie Nothomb
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Nothomb, Amélie] Péplum
» [Nothomb, Amélie] Cosmétique de l'ennemi
» Amélie NOTHOMB
» Ingalls Wilder Laura - Au bord du ruisseau Plum - La petite maison dans la prairie T2
» [Nothomb, Amélie] Hygiène de l'assassin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Epopée Littéraire :: ~ Romans de Science-Fiction-
Sauter vers: