Epopée Littéraire
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ni d'Eve ni d'Adam - Amélie Nothomb

Aller en bas 
AuteurMessage
Lully

avatar

Féminin Nombre de messages : 332
Age : 36
Passion : Littérature, Ecriture, Musique, Cinéma, Les Êtres Vivants...
Coup De Coeur Livresques : L'ombre du vent, de Carlos Ruis Zafon, Une adoration, L'empreinte de l'ange, de Nancy Huston, Oceano Mare, Soie, d'Alessandro Baricco, Les liaisons dangereuses, de Laclos, Les chants de Maldoror, de Lautréamont, Les Fleurs du mal , de Baudelaire, Nadja, d'André Breton, et tant d'autres ;)
Préférences Littéraires : Onirisme, Surréalisme, Fantasy, Prose...
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: Ni d'Eve ni d'Adam - Amélie Nothomb   Mer 24 Juin - 21:56





Ni d'Eve ni d'Adam
Amélie Nothomb




Quatrième de couv'. :

« Stupeur et tremblements pourrait donner l’impression qu’au Japon, à l’âge adulte, j’ai seulement été la plus désastreuse des employés. Ni d’Ève ni d’Adam révélera qu’à la même époque et dans le même lieu, j’ai aussi été la fiancée d’un Tokyoïte très singulier. »
Amélie Nothomb



Extrait(s) :

« Il n’est pas banal que j’écrive une histoire où personne n’a envie de massacrer personne. » Amélie Nothomb

« Je regardai les titres : les oeuvres complètes de Kaiko Takeshi, son écrivain préféré, et aussi Stendhal et Sartre. Je savais que ce dernier était adoré des Japonais qui le trouvaient follement exotique : avoir la nausée face à un galet poli par la mer constituait à ce point le contraire d'une attitude nippone que cet auteur provoquait la fascination que suscite l'étrange.
La présence de Stendhal me ravit et m'étonna davantage. Je lui dis que c'était l'un de mes dieux. Il fondit. Je le vis sourire comme jamais. »
Amélie Nothomb


Mes impressions :

Ni d'Eve ni d'Adam, récit romancé et fantasmé, inspiré de son autobiographie, s'inscrit en filigrane de Stupeur et Tremblements, se déroulant avant, pendant, et après l'action de celui-ci.
Pourtant, on est ici bien loin de l'ostracisme et de l'atmosphère angoissante du building Yumimoto, des mots tant ingénieux qu'acides et d'une descente aux enfers.
Et, quand le premier opus enterraient sous des kilomètres de terre humide nos moribondes envies de découvertes nipponnes, le second les éveille de nouveau, plus fortes et enfiévrées que jamais!
Amélie nous entraîne au cœur d'un carnet de voyage vertigineux, prodigieux, où les saveurs, aussi bien gastronomiques que culturelles, visuelles ou encore humaines, à défaut d'être pleinement palpables, nous mettent avidement l'eau à la bouche.
La pudique auteur nous parle, pour la première fois, d'amour.
Nul monstre enfoui sous des masques improbables, non, seulement l'humanité et tous ses sentiments qu'elle nous montre pourtant en demi-teintes, à sa manière, elle-même semblant toujours quelque peu « à côté », en retrait de ses propres ressentis, quand elle nous y plonge pourtant corps et âme.
Pour une fois, elle semble avoir délaissé, pour un instant seulement, sa glaciale et farouche attitude et ses mots grandiloquents, dont je me délecte habituellement, au profit d'une écriture plus fluide, simple et pourtant poétique, presque majestueuse, sans qu'il n'y soit saupoudré quelques traces d'auto-dérision et autres extravagances améliennes, pour un plaisir qui ne cesse de nous enserrer, tout au long de cette lecture, qui, comme toutes les autres de sa plume que j'ai pu savourer, se dévore.
Une fois n'est pas coutume, la prolifique auteur aura enfin su se révéler un peu, se départir de cette froideur calculatrice et presque chirurgicale qui caractérise Nothomb, pour nous offrir un peu de la vision humaine et chaleureuse d'Amélie, au travers de mots dont la magie ne s'éteint guère, même une fois les larmes tirées des dernières phrases séchées et le livre délicatement reposé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lully.eklablog.com
Elora

avatar

Féminin Nombre de messages : 1039
Age : 28
Passion : Lecture, Equitation
Coup De Coeur Livresques : Océan Mer - Alessandro Baricco
Préférences Littéraires : Histoires de vie...
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: Ni d'Eve ni d'Adam - Amélie Nothomb   Mer 24 Juin - 23:24

Je n'ai pas lu le livre mais je voudrais te féliciter pour tes critiques...Je les trouve vraiment bien écrites et tout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mes-lectures.cowblog.fr
Tizzounette

avatar

Féminin Nombre de messages : 848
Age : 28
Passion : Lire, écrire, vivre :)
Coup De Coeur Livresques : Tout, tout, tout...Allez jeter un coup d'oeil à ma présentation si vous voulez savoir ceux que je préfère =)
Préférences Littéraires : Fantasy !!!! Aventures fantastiques, ou comédies romantiques, romans de filles enfin un peu de tout mais pas trop les romans policiers...
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Ni d'Eve ni d'Adam - Amélie Nothomb   Mer 24 Juin - 23:44

Oui c'est vrai, tu pourrais être critique littéraire Smile
Je suis en passe de devenir une grande fan d'Amélie Nothomb alors je le lirai certainement un de ces quatre ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.St0ry-of-the-impossible.skyrock.com
Lully

avatar

Féminin Nombre de messages : 332
Age : 36
Passion : Littérature, Ecriture, Musique, Cinéma, Les Êtres Vivants...
Coup De Coeur Livresques : L'ombre du vent, de Carlos Ruis Zafon, Une adoration, L'empreinte de l'ange, de Nancy Huston, Oceano Mare, Soie, d'Alessandro Baricco, Les liaisons dangereuses, de Laclos, Les chants de Maldoror, de Lautréamont, Les Fleurs du mal , de Baudelaire, Nadja, d'André Breton, et tant d'autres ;)
Préférences Littéraires : Onirisme, Surréalisme, Fantasy, Prose...
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: Re: Ni d'Eve ni d'Adam - Amélie Nothomb   Jeu 25 Juin - 2:06

Oh merci , ça fait plaisir de savoir que le temps que je passe à les peaufiner n'est pas inutile, même si de toutes façons, je retire beaucoup de plaisir à le faire, car c'est une façon de réapprécier mes lectures une seconde fois, des les appronfondir, de les savourer plus encore.
Moi aussi je suis en train de devenir accroc à cette fantastique auteur, d'ailleurs, dès que je retourne à la bibli, j'en embarque d'elle le plus possible :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lully.eklablog.com
Elora

avatar

Féminin Nombre de messages : 1039
Age : 28
Passion : Lecture, Equitation
Coup De Coeur Livresques : Océan Mer - Alessandro Baricco
Préférences Littéraires : Histoires de vie...
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: Ni d'Eve ni d'Adam - Amélie Nothomb   Jeu 25 Juin - 2:11

Spoiler:
 

Désolée du HS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mes-lectures.cowblog.fr
Lully

avatar

Féminin Nombre de messages : 332
Age : 36
Passion : Littérature, Ecriture, Musique, Cinéma, Les Êtres Vivants...
Coup De Coeur Livresques : L'ombre du vent, de Carlos Ruis Zafon, Une adoration, L'empreinte de l'ange, de Nancy Huston, Oceano Mare, Soie, d'Alessandro Baricco, Les liaisons dangereuses, de Laclos, Les chants de Maldoror, de Lautréamont, Les Fleurs du mal , de Baudelaire, Nadja, d'André Breton, et tant d'autres ;)
Préférences Littéraires : Onirisme, Surréalisme, Fantasy, Prose...
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: Re: Ni d'Eve ni d'Adam - Amélie Nothomb   Jeu 25 Juin - 2:19

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lully.eklablog.com
Mademoiselle_Aime

avatar

Féminin Nombre de messages : 1174
Age : 31
Passion : Lire, écouter, vivre, parler...
Coup De Coeur Livresques : Celui qui me prend au <3
Préférences Littéraires : Aucune.
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Ni d'Eve ni d'Adam - Amélie Nothomb   Ven 15 Jan - 11:04

Après quelques jours mouvementés, je viens enfin donner mon avis .

Ceux qui ont lu Stupeur et tremblements se diront en lisant Ni d'Eve ni d'Adam, qu'Amélie a du vivre des moments riches en sentiments durant deux ou trois années.
J'appréciais déjà la plume d'Amélie Nothomb mais cela faisait un petit moment que je n'avais pas lu un de ses livres. Je me suis dis que le challenge était une occasion et je n'ai pas été déçue. Il faut avouer qu'Amélie Nothomb pratique l'autofiction avec beaucoup de talent. Elle nous raconte une histoire, nous savons que c'est faux et pourtant on ne peut pas s'empêcher d'y croire.

Ce livre parle de la relation d'Amélie la Belge entretient avec Rinri le Japonais, le tout avec pudeur et détachement. Ce qui convient très bien au décor puisqu'ils se trouvent au Japon, le pays où les codes sont particuliers et où la retenue est de mise.
Nous apprenons justement en lisant ce livre, certains des codes qui sont en place notamment avec la rencontre de la famille de Rinri et j'ai trouvé cela intéressant.
Elle nous fait également voyagé dans le pays du soleil levant et c'est là que l'on ressent son affection toute particulière pour le Japon. Les paysages sont beaux, le Mont Fuji est magnifique. Elle entretient même avec ce dernier une relation à part.
Lorsqu'on y réfléchit, cette histoire peut être considérée comme banale. Deux jeunes personnes, de la tendresse et de l'affection mais une peur de s'engager de la part d'un des deux personnages. Pourtant Amélie Nothomb a réussi à donner une consistance à cette histoire.
Evidemment, on ressent le même détachement que dans ses précédents romans mais celui-ci est tout de même plus personnel.
Pour ce qui est de la fin, elle est étonnante comme toujours mais je vous laisse la découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lis-moi-et-relis-moi.skyrock.com
Elora

avatar

Féminin Nombre de messages : 1039
Age : 28
Passion : Lecture, Equitation
Coup De Coeur Livresques : Océan Mer - Alessandro Baricco
Préférences Littéraires : Histoires de vie...
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: Ni d'Eve ni d'Adam - Amélie Nothomb   Mer 17 Fév - 22:25

Au fil des pages, Amélie Nothomb nous raconte cette histoire, de leur rencontre jusqu'à leur rupture, puis à leur retrouvaille. On s'attend à une histoire d'amour. Mais la romancière belge ne fait rien comme tout le monde, et c'est au final l'histoire d'un non-amour aussi touchant. L'histoire d'une samouraï qui préfère la fuite plutôt que la dépendance.

Amélie Nothomb n’est pas qu’une auteure cruelle, piquante, mystique. C’est aussi une auteure terriblement banale. Elle signe là une autobiographie horriblement (n’ayons pas peur des mots) superficiel…et terriblement prévisible. Même la superficialité de l’amour est survolée. Le seul moment réellement appréciable est le passage concernant le mont Fuji (la montagne est une passion pour Amélie Nothomb). Et encore, c’est parce qu’il fallait bien trouver quelque chose. Evidemment, on apprend un ou deux truc par ci par là mais ils se noient dans les détails sans intérêt de l’histoire. Que pense la narratrice de son histoire amoureuse ? On ne sait pas. Que pense l’autre protagoniste ? On ne sait pas. Est-ce si difficile de se détacher un peu de soi pour une autobiographie ? Un trop grand respect du pacte autobiographique ? Là encore, on ne sait pas. Seulement, le résultat de cette superficielle introspection est plat, lent, mort. Un livre quasiment muet.

Une constatation s'impose à la lecture : l'histoire d'Amélie et de Rinri n'a rien de passionnant. Ils se sont rencontrés (il l'a engagé pour lui donner des cours de français), ont sympathisé, et ont passé quelques mois ensemble (presque deux ans). Moui. Consciente du peu d'intérêt qu'offre au lecteur l'exposé d'une relation sans heurt majeur, Amélie Nothomb délaye tant qu'elle peut sur les difficultés rencontrées par la faute de différences culturelles. Le rapport japonais à la famille, sa façon de vivre ses années étudiantes, blablabla. Mais pas de révélation fracassante, rien de bien piquant, rien de très excitant dans ce vague documentaire qui survole une civilisation que l'occidental d'aujourd'hui connaît globalement plutôt bien, rien de très passionnant dans la narration de la superficialité de l’amour.

Peu enthousiasmée par son sujet manifestement raclé dans un fond poussiéreux de ses souvenirs, Amélie se met mollement en scène dans le sempiternel rôle de la jeune Belge déphasée qui aime se poser en victime, sans pour autant en faire un axe de l'histoire.

L'affection qu'elle a eue pour Rinri (en supposant qu'il s'agisse de son vrai nom), bien qu'elle ait incontestablement existé, n'est pas vraiment palpable dans les pages du roman, à l'exception des quatre dernières, qui laissent percer plus d'émotions que les 200 précédentes.

Il est vrai, à sa décharge, que Rinri semble d'une nature si réservée et si lisse qu'il était difficile pour parler de leur couple d'user d'un style exalté...
Si vous n'avez pas été emballé par « Stupeur et tremblement » ne vous aventurez pas dans cette lecture

Vous tenez absolument à lire ce livre ? Empruntez-le avant de dépenser vos sous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mes-lectures.cowblog.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ni d'Eve ni d'Adam - Amélie Nothomb   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ni d'Eve ni d'Adam - Amélie Nothomb
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Adam Bomb
» Adam Lambert-What do you want from me ?
» Dossier Adam Hughes
» [Nothomb, Amélie] Ni d'Eve ni d'Adam
» [Adam, Olivier] Passer l'hiver

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Epopée Littéraire :: ~ Romans Histoires de Vie-
Sauter vers: